La safranière la Salamandre

safran tarn

Le safran La Salamandre est un safran pur, cultivé le plus naturellement possible, sans désherbants ni engrais, ce qui garantit la qualité de cette épice.
Durant toute l’année, nous effectuons un désherbage manuel, la propreté des parcelles permet de lutter contre les nuisibles et donc d’améliorer la qualité et le rendement.
Les fleurs apparaissent à l’automne, durant les mois d’octobre et novembre, la floraison étant induite par la baisse de la durée du jour et celle des températures nocturnes.
 Tous les jours, les fleurs sont cueillies soigneusement, une à une. Ensuite on retire les pistils et seule la partie rouge est conservée. Ces stigmates rouges sont séchés par petite quantité dans le four d’un poêle à bois, ou déshydrateur, bénéficiant ainsi d’une chaleur douce et constante. Durant cette opération, les pistils perdent environ 80% de leur poids.

C’est également durant le séchage que se développe l’essentiel de l’arôme fin et délicat du safran.
Afin de le préserver, notre safran est récolté, séché et stocké dans un pot en grès, à l’abri de la lumière.
Une fois la récolte terminée, le safran est conditionné à raison de 0,5 g dans des tubes en verre fermés par un bouchon de liège. Il peut ainsi être conservé trois ans, en prenant garde de le garder à l’abri de la lumière.

 

Il aura fallu 150 000  fleurs environ pour obtenir un kilo de safran. 

 

Botanique du crocus sativus

 Le safran, cette précieuse épice, provient du crocus sativus, qui fait partie de la famille des iridacées.
Son appellation botanique, crocus sativus linnaeus, vient du grec krokos, qui se traduit par « fil ou filament», ce qui désignait les trois stigmates longs et fins du pistil.
Ces trois « stigmates » sont appelés ainsi parce qu’ils représentent la crucifixion : les trois clous du Christ (les deux bras et les jambes).
La dénomination « safran » a pour origine le mot arabe « asfar » qui veut dire « jaune » et « zaferân » qui est la traduction de « safran » en arabe. 

 

La plante se compose d’un bulbe dont le calibre se situe entre huit et seize centimètres. La taille du bulbe est importante, puisque des bulbes d’un calibre inférieur à huit centimètres ne fleuriront pas la première année.
Le crocus sativus possède des feuilles fines, brillantes, d’un vert soutenu. Elles apparaissent au mois d’octobre, au moment de la floraison, et elles continuent à se développer jusqu’au printemps. Le feuillage commence à jaunir vers le mois de mai.
La fleur sort de terre durant la nuit, elle est protégée par une enveloppe blanche entourée de feuilles, qu’elle rompt au lever du jour pour s’épanouir pendant la journée et faner à la tombée du jour. Elle ne vit qu’une journée.
La fleur se compose de six pétales ovales de couleur lilas. Hermaphrodite, elle possède trois étamines recouvertes de pollen et un pistil formé par trois stigmates rouge sang. Ce sont eux qui, une fois séchés, donnent le safran.